Comment agir ? – La Dream Team du domaine vue par le Tarot et le canal temporel

Hier, après une longue période de pensée compulsive sur l’avancée de mes projets et sur le stress que ça induisait, au cours d’un cours instant de relâchement dont je ne me souviens plus les modalités, après avoir tiré la carte du Mat des heures avant je crois en termes de modalité, cette vision m’est apparue et soudain les points se sont connectés entre eux. J’avais finalement réussi à synthétiser un procédé d’action harmonieux dans le développement personnel. Ce dont je vais vous parler ici est une partie de ma découverte, l’autre étant une compréhension théorique du comment sortir du cycle infernal de l’inaction/de l’échec et de la perte de confiance ; ici, je vais vous présenter ce qui selon moi représente la dream team du développement personnel, du point de vue de l’action j’entends, principe qui colle d’ailleurs bien avec d’autres points de regards reconnus.

Sans plus attendre, je vous présente cette fameuse équipe…

…que je vais me réserver pour plus tard, attendu que je me dois de vous parler un peu du Tarot et de ma vision de la chose pour ne pas partir sur des malentendus ou fausses impressions.

Le Tarot – Un outil puissant d’éveil de l’intuition

Je vous le confesse, je me suis réfugié dans le Tarot pendant un ou deux ans. Perdu dans ma vie car dénué d’objectif (cf. Une semaine pour reprendre confiance et foi en l’avenir) mais habitué à avancer coûte que coûte, j’utilisais cet outil pour me pousser à agir. Et, comme finalement il me poussait à agir, j’ai commencé à me reposer sur lui, perdant en libre-arbitre. Je n’étais pas dupe, rien là-dedans ne prédisait l’avenir mais imaginez-vous perdu et vous être rappelé de réussites énormes que vous avait amené ce petit outil de motivation, que feriez-vous ? Bien sûr, vous savez que c’est vous qui avez fait vos choix, pas le Tarot. Mais bon, le bon vieux pile ou face (que je vous recommande de pratiquer quand vous vous trouvez à perdre du temps à hésiter sur des broutilles, c’est un geste symbolique qui non seulement vous fait gagner du temps tout en étant un acte fort de reconnaissance du fait que vous vous prenez la tête sur tout et n’importe quoi même sur vos habits)  est certes connu pour vous pousser à l’action un peu comme la règle des trois secondes qui court-circuite votre cerveau mais complètement destructeur quand il s’applique à de vrais choix qui devraient mobiliser votre cœur et vos tripes.

Je vous recommande donc d’être vigilant. Comment ? En prenant une utilisation compulsive de cette outil pour des broutilles comme un signe que vous êtes perdu. Puis en remédiant à la situation, en vous rappelant vos objectifs, en faisant un point (et c’est là que l’équipe présentée plus haut – en particulier l’Empereur – interviendra). En effet, le Tarot n’est pas une vraie addiction au sens des drogues dures qui détruisent vraiment votre cerveau. Les addictions du type Tarot, café, horoscope, smartphone, chocolat, etc. sont davantage des symptômes du vide. Quand le vide disparaît, l’addiction aussi. La preuve, quand je suis au clair avec mes objectifs et en phase avec moi-même, je ne consulte que très peu mon téléphone et le Tarot avec. Et d’ailleurs je vous déconseille d’essayer de lutter contre ce type d’addictions en essayant de les combattre par des moratoires. Car cela ne fait que rendre votre vie encore plus triste sans résoudre le problème de fond…du coup vous y reviendrez très fort par à-coups. D’autant plus que le Tarot est un excellent outil en l’absence de mentor objectif. Il aide votre cerveau à changer de perspective. Et justement à ce compte-là, je vous invite à ne pas le voir comme « magique » ou « occulte ».

Je vous le dis quand même : je ne suis pas le genre de personne à affirmer sans avoir de preuve. Alors, peut-être que le Tarot est magique…ou pas, mais vous vous en doutez : vous ne pouvez pas le savoir. Et comme vous ne pouvez pas savoir, ne comptez pas là dessus. Un outil ne peut pas être incertain, achèteriez-vous un grille-pain qui pourra « peut-être » griller ? Non, alors faites de même pour le Tarot. La seule preuve que vous pouvez avoir est : est-ce qu’il m’aide ou pas ? Si oui, utilisez le. Sachez que la meilleure méthode est celle que vous vous appropriez, sous votre point de regard. Savoir qu’une méthode est efficace pour 90% des gens ne veut pas dire qu’elle l’est pour vous. C’est le principe de l’appropriation très connu en management du changement, ou encore d’infusion de la technologie. Le sens que vous donnez à une méthode en fait son efficacité, attendu qu’en fait les bonnes vieilles méthodes tout le monde les connaît. Ce qui est plus difficile à obtenir est la foi et la motivation. Ces deux choses relèvent du sens et de la confiance en la méthode. Quelle meilleure confiance peut-on avoir autrement qu’envers ses œuvres ?

Non…plutôt que de vous reposer sur une potentielle magie, essayez plutôt d’intégrer les raisons de l’efficacité du Tarot. Je vous passe le baratin de certaines personnes qui parlent d' »énergie » dans des boulgi-boulgas qui ne mènent nulle part ; plutôt, je vais vous éclairer sur un fait connu des gens s’intéressant (même un tout petit peu) au Tarot mais moins par les autres qui ont plus l’habitude de voir le cliché de la voyante. De fait, la raison numéro un de l’efficacité du Tarot est qu’il capture dans son imagerie de puissants archétypes de l’inconscient collectif, des images qui vous parlent et qui en une série d’images organisées de manière remarquable concentrent beaucoup de sens. En bref, le Tarot est un incroyable outil réflexif. Et c’est cette capacité à éveiller et amener à la conscience toute l’efficacité du « raisonnement » du subconscient qui en fait le compagnon privilégié de la Raison qui – elle -structure et dirige (le subconscient lui, synthétise et connecte en du non-dicible). En clair, l’image est parfois plus forte que les mots, en tous cas elle la complète ; le tarot est donc un assistant de choix du fait de son remarquable travail de composition. Travail qui n’existe pas dans les autres divinations donc sans intérêt pour nous (tirage par les 54 cartes, numérologie, etc.). Même les signes du Zodiaque sont meilleur que ces tirages mais le gros problème du Zodiaque est de vous astreindre à un signe de façon déterministe alors que le Tarot lui est une équipe de 22 cartes que vous pouvez convoquer à l’envi.

En fait, pour raisonner de façon plus technique, le Tarot est utilisée en psychomagie. , une approche singulière que vous retrouvez dans les gestes symboliques comme brûler une lettre pour faire le deuil d’un amour, etc. des techniques que l’on utilise presque depuis la nuit des temps rien que dans les funérailles. En médecine, on appellerait cela un placebo, effet qui fonctionne d’ailleurs contre toute raison (d’où son utilisation comme point de référence) ; ce placebo, je pense tout simplement que c’est la foi et la confiance.  Etudions maintenant ce principe que j’illustre par le Tarot parce qu’il est prouvé que le savoir illustré et schématisé est mieux intégré que le texte brut, le niveau ultime étant l’intégration du savoir par sa pratique consciente (nous verrons cela en conclusion de cet article).

La Dream Team en question

Reprenons le schéma du haut avec un peu plus de contexte :

L’équipe de choc ici est constituée des trois hommes au dessous : l’Empereur, le Bateleur et le Mat. Ces trois arcanes représentent les figures « réelles » du Tarot, des hommes comme vous et moi, ils font donc partie de vous comme vous le verrez. Du moins ils représentent des capacités qui existent en chaque être humain.

Au-dessus de ces trois hommes, il y a la Tempérance qui elle est une arcane plus allégorique, plus profonde du point de vue de l’être humain. Plus profonde dans le sens où elle représente ici un principe et une vertu, non pas une capacité prosaïque. C’est une capacité plus complexe qui mélange Raison, intuition, sensations, etc. Au-delà de son nom, une interprétation fréquente de cette carte tient au fluide qui relie les deux coupes. Ce fluide, je l’ai appelé le « Canal », mais le canal de quoi ? Nous le verrons. En tous cas, ce canal ne fait pas partie du groupe d’action, il est une sorte d’ange gardien, de modérateur, de lien entre ces trois parties. Il assure la cohésion harmonieuse et la synergie. D’où sa place plus haut dans le schéma.

Enfin, avant de commencer, je vais vous expliquer un principe crucial de l’imagerie du Tarot dans le cadre de cet article ; et ce principe est l’inclinaison des corps et du regard. Vous voyez notamment que l’Empereur regarde vers la gauche, gauche qui représente le passé mais (donc) plus largement aussi la richesse acquise, l’expérience, le savoir, etc. C’est ce que vous possédez pour agir. Le Mat au contraire est complètement tourné vers l’avenir (la droite donc), avenir qui est (comme nous le savons) l’inconnu. Ces deux cartes sont opposées, l’Empereur possède des richesses colossales, le Mat est dépouillé de tout, il n’a rien pour avancer. Au centre, le Bateleur est également intéressant. Son corps (agissant) est tourné vers l’avenir, son regard par contre vers le passé, la connaissance. Il regarde donc vers le passé pour composer avec l’avenir, cependant aucune de ces inclinaisons n’est vraiment totale. Nous allons voir ce que cela implique même si dans ce paragraphe je pense que vous avez déjà toutes les billes pour connecter les points entre eux.

Je passe ainsi à la présentation un peu plus détaillée de chacun et de leur persona concrète dans l’action.

L’Empereur – ou le stratège

Résultat de recherche d'images pour "l'empereur Tarot"

Comme je vous l’ai déjà indiqué, l’Empereur est complètement tourné vers le passé. Il contemple son empire et ses richesses, richesses qui sont la source de son pouvoir temporel. L’Empereur c’est aussi une personne assise sur son trône, qui a une vision globale, hors des détails. D’un point de vue plus allégorique, l’Empereur symbolise la Raison toute-puissante.

Mais qui sera cet Empereur dans votre vie ? Quand le convoquerez-vous ? A chaque fois que vous perdez de vue ce que vous avez accompli, trouvé, vécu et du motif que ces choses dessinent. L’Empereur voit, il est riche de ses enseignements et ne détourne pas le regard. En clair, convoquer l’Empereur (ce qui peut se faire très concrètement si vous avez un mentor) c’est faire le ménage dans son expérience pour en extraire votre empire, reconstruire votre confiance et déterminer les leviers à exploiter (des erreurs que vous avez répétées, des leçons que vous avez tirées, des réussites qui prouvent que pouvez le faire, des expériences qui vous constituent et vous dessinent, etc.).

Personnellement, je convoque l’Empereur quand je me sens perdu. Je fais alors un point sur mes objectifs, sur mes résolutions, etc. Typiquement, l’empereur c’est votre DG (ou encore votre premier ministre) qui s’assure la Vision du Président (le Monde établie dans  Une semaine pour reprendre confiance et foi en l’avenir. fonctionne. Dans la pratique concrète, c’est un point hebdomadaire. Ce point hebdomadaire :

  • définit les objectifs terminaux (vos objectifs de vie ou importants comme un changement de carrière), les révise légèrement éventuellement
  • structure l’expérience de la semaine et les évalue au regard de votre feuille de route, de vos valeurs, etc.
  • met en évidence les grandes révisions de trajectoire à réaliser en isolant ce qui fondamentalement vous freine
  • regarde les choses telles qu’elles sont, n’occulte pas des faits

En bref, l’Empereur rassemble vos richesses et synthétise la prochaine vision à moyen terme qui vous aidera à revenir (ou au contraire confirmer votre itinéraire) sur votre chemin de vie. Il établit vos stratégies.

Pris à un niveau plus instantané, c’est celui qui vous fait prendre du recul quand vous êtes en proie à l’agitation. Celui qui vous dit « mais attend une minute, calme toi et considère ce qui est en train de se passer ».

Le Bateleur – ou le tacticien

Résultat de recherche d'images pour "le bateleur tarot"

Dans la société moderne, le Bateleur pourrait être aussi vu comme l’ingénieur ou encore le commandant dans une vision militaire. En entreprise, le terme (militaire) de tactique est d’ailleurs utilisé, désignant un niveau opérationnel de la stratégie. Le tacticien, c’est celui qui s’assure de la bonne exécution de la stratégie en s’adaptant à la réalité de terrain. Si par exemple le stratège préconisera une prise à revers des ennemis, profitant des montagnes environnantes, le tacticien sera là pour réviser l’itinéraire prescrit en cas d’éboulement ou de mouvement imprévu des ennemis. En clair, le tacticien est un peu le stratège de terrain, il s’appuie autant sur le savoir que sur l’action dans son caractère imprévisible. Pour vous, la tactique consiste à utiliser votre expérience récente pour ajuster votre parcours de la semaine.

Pour être encore plus précis, le Bateleur a deux fonctions principales :

  • utiliser les expériences et conclusions de la veille pour ajuster votre façon de faire
  • équilibre la charge en fonction des jours de down et de votre ressenti
  • le praticien avancé qui utilise ses capacités pour remplir de nouveaux objectifs proches de sa zone de confort (par exemple apprendre le Python si vous avez déjà une expertise du R ou préparer une ratatouille si vous savez déjà cuisiner des légumes)

Attention néanmoins, le Bateleur ne devrait pas réviser vos objectifs ; en clair, je ne vous conseille pas de revenir sur vos résolutions de la semaine (ou mois selon les cas, voire des périodes variables dans l’idéal car le signal que vous avez besoin de l’Empereur se fait toujours sentir). Je vous le dis car je le fais beaucoup et il ne faudrait pas : pour tirer des conclusions et corriger le tir, il est important de vraiment s’engager dans une voie. Il vaut mieux s’engager pleinement dans une expérience que de corriger sur la base d’un ou deux faits. Car on tombe alors dans le biais de confirmation, en sélectionnant les données qui nous arrange.

Dans une vision plus instantanée, il s’agit de cette manie que l’on a de se focaliser sur le négatif ou au contraire le positif qui confirme nos croyances.

Evidemment, en tant que manager opérationnel, le bateleur se doit d’être lucide et d’alerter l’Empereur en urgence si vous êtes engagé dans une voie que le terrain rejette complètement. Par exemple si vous pensez que vous promener nu au travail soit la solution pour faire diminuer votre timidité (peut-être mais vous vous doutez des conséquences terribles … :p) ou que coller les filles d’une façon proche de l’harcèlement vous aidera à diminuer votre peur de l’approche en séduction. Ces exemples sont caricaturaux mais illustrent ce fait : si vous ressentez que vous faites vraiment fausse route (au sens où cela devient dangereux pour vous ou pour les autres), arrêtez.

Pour revenir à la pratique du Bateleur, concrètement au niveau de la planification, c’est celui qui vous dira que demain vous devriez ralentir sur votre travail car hier vous étiez trop stressé pour être observateur ou autre (le superviseur) ou encore celui qui créera de nouveaux outils ou techniques sur lesquelles vous appuyer,  les choses qui semblent vous apporter beaucoup (l’ingénieur), ou enfin le joueur confirmé qui s’appuie sur son expérience dans l’action dont il a déjà une maîtrise relative (si par exemple vous êtes habitués à négocier, vous aborderez votre objectif du jour qui consiste à convaincre votre auditoire avec la richesse de cette capacité connexe). Au niveau instantané, c’est aussi celui qui utilise son savoir pour produire mieux. Par exemple si vous écrivez un SMS dans une quête d’une meilleure communication. Il est important de calculer, tout comme un joueur de tennis travaille la technique qui n’est pas spontanée mais vitale. S’il se concentre trop dessus, il est crispé, pas assez, il n’avance pas car l’innovation radicale est optimale quand elles est suivie d’une innovation incrémentale.

D’ailleurs, c’est un autre aspect qui me tient à cœur dans le Bateleur, c’est un innovateur qui s’approprie les outils (cf. son atelier) qui lui viennent du dehors. Ce qui m’a énormément aidé à développer une pensée efficace, notamment dans mes études, dans mon travail et dans mes stages, est d’utiliser des outils de domaines spécifiques à d’autres complètement différents. Mais aussi de relier ces outils en den nouveaux outils composites. Le Bateleur, c’est l’innovation incrémentale personnifié, capable aussi d’innovation radicale mais sur la base d’innovations existantes.

Mais qui est alors l’innovation radicale pure ? Notre Mat.

Le Mat – ou l’aventurier/l’éclaireur/le soldat

Résultat de recherche d'images pour "le mat tarot"

Contrairement à ses camarades, le Mat a tendance a être vu de façon plus négative par les praticiens moyens, et c’est tout naturel (je l’ai perçu ainsi également) puisque le Mat fait peur. Pourquoi ? Parce que le Mat représente d’une certaine façon l’audace et l’aventure, des vertus qui sont assez proches de ce que représente la folie. La folie est en effet un terme relatif à une société pour décrire des gens en marge de la « normalité ». Ainsi, non seulement le Mat part à l’aventure sans rien pour le guider (comment pourrait-il sans expérience de la situation ?) si ce n’est son objectif lointain (son étoile du berger, son rêve, le territoire qu’il vise), mais en plus il explore des territoires inconnus et différents de ce qu’il a l’habitude de voir.

Votre première mission, si vous l’acceptez, sera ainsi d’essayer de positiver ce Mat. Ce petit gars est en effet un allié précieux et indispensable à votre parcours. Ce Mat, vous l’avez été la première fois où vous avez tenté de marcher, quitté pour la première fois vos parents ou encore essayé d’embrasser votre premier amour. Il vous a aidé, n’est-ce pas ? Alors embrassez le, couvrez le de gloire. Mais surtout essayez de conceptualiser positivement ce Mat. Si vous en avez encore toutefois peur, c’est normal, c’est la preuve que vous en avez parfaitement besoin. Car l’idée du Mat illustre un principe connu par tous les thérapeutes de la TCC : la confiance vient après l’action. On a tendance à vouloir être « prêt » pour agir mais dans bien des cas ce n’est pas possible. On ne peut pas se sentir « prêt » parce qu’on en sait pas ce qui nous attend.

Que faire de ce matériel d’observation dans une pratique concrète ? Comment transformer ce savoir en outil ? Eh bien, à chaque fois que tous les efforts de l’Empereur et du Bateleur ne comblent pas le vide, ne vous mène pas à la satisfaction ou ne vous y mènera probablement pas (votre intuition vous le dira), en clair si vous sentez que quelque chose ne va pas, c’est peut-être que vous avez négligé quelque chose ou que vous avez besoin d’un changement radical de schéma de pensée. En effet, le problème de l’innovation incrémentale poussée à l’excès, c’est de sombrer dans un tel niveau de perfectionnement qu’elle vous coince dans le détail et la micro-optimisation. En effet, si le Bateleur créé, il le fait avec ce qu’il connaît. Pour reprendre un image que je développerai dans un article futur, je colle un schéma qui parle plus que des lignes de texte :

Je ne suis pas entièrement satisfait de ce schéma qui devrait d’après moi être en 3D mais cette représentation suffit à comprendre que le bond dans l’inconnu est complètement différent du travail d’extension de sa zone de confort sur la base de l’existant. En effet, le travail du Bateleur, ou du joueur qui raffine sa technique repose sur le même schéma de pensée que celui de la zone de confort d’origine alors que le bond du Mat l’oblige à adopter de nouveaux modes de pensées. Et c’est pour cela que j’aurais préféré un schéma en 3D car Le Mat pose les bases d’une nouvelle zone de confort. Ainsi, en télescopant au niveau supérieur, ce bond dans l’inconnu est en fait aussi une forme d’innovation incrémentale en ce qu’elle repose tout de même sur un vécu. Si par exemple vous vous décidez à commencer à séduire les femmes/les hommes, vous vous appuierez quand même sur vos capacités relationnelles au sens large qui elles-mêmes reposent sur votre capacité à parler, etc. De même, lors de la recherche de votre premier emploi, votre expérience scolaire ne vous jettera pas non plus totalement dans l’inconnu (le Mat a quand même un baluchon sur le dos). Mais, du point de vue de votre schéma principal (votre Donjon), à votre conscience immédiate/moyen terme, c’est malgré tout un bon dans l’inconnu. Et cette nouvelle zone de confort croîtra aussi (sauf si bien sûr elle ne vous parle pas finalement) jusqu’à éventuellement rejoindre votre donjon.

Et dans la pratique immédiate ? Vous êtes le Mat quand vous vous assurez que votre énergie prenne de court votre Raison. Le Mat, agit non par parce qu’il est convaincu qu’il peut le faire et qu’il doit le faire mais en regardant vers le ciel (regardez bien) parce qu’il est poussé par une énergie ou une balise lointaine qu’il veut atteindre. Je suis le Mat quand je décide de doubler l’effort dans ma socialisation à l’aveugle. Je ne sais pas ce que cela va donner ni comment faire mais à chaque fois que je rencontre une personne j’improvise. Le Mat, c’est le soldat, celui qui avise dès qu’il voit l’ennemi et pas avant. Il n’est pas un tacticien ni un stratège, il réagit en fonction de ce qu’il voit. Certes il peut ainsi plus facilement se tromper ou échouer, mais ce qu’il fait est nouveau pour lui.

Enfin, pour apporter une dernière analogie, le Mat c’est un peu le Joker, cette carte que vous posez sur la table et qui n’a pas de nom, n’est pas totalement définie (regardez la carte, elle n’a pas de numéro, c’est un marcheur des marges). La carte que vous sortez dans l’inconnu ou en dernier recours, une carte superpuissante mais imprévisible.

Et tout le monde ensemble, parce qu’à plusieurs on est plus fort

Résultat de recherche d'images pour "Philippe et alexandre film macedoine"

L’empire de Macédoine est l’illustration parfaite de ce triptyque, Philipe a eu la vision et créé une base surpuissante (l’Empereur et son empire), Alexandre s’est aventuré dans l’inconnu (le Mat). Dans le film, Olympias catalyse cette articulation en enjoignant Alexandre à saisir ses richesses pour en créer de nouvelles (le Bateleur), elle est d’ailleurs le dernier lien entre les deux époques et assure le sens au voyage (la Tempérance) [PS : désolé pour cette image kitschissime et pourtant je suis un fan absolu de ce film et de cette épopée en général]

En lisant ceci, vous allez penser que je suis quelque peu schizophrène mais oui – d’une certaine façon – vous êtes déjà une équipe à vous même. Rien que dans votre processus de décision, n’appelez vous pas votre Raison, vos sentiments et votre intuition pour être plus efficace ? Dans votre vie, n’avez-vous pas une petite voix dans votre tête (la vôtre) qui s’appelle la conscience qui régule vos actions, les jugeant et les modulant vous distinguant ainsi de la bête (et non de l’animal car l’animal est intelligent) ? De même, ces cartes du Tarot représentent plusieurs facettes de vous-mêmes, plusieurs capacités que vous allez utiliser comme une équipe.

J’ai moi-même longtemps fait l’erreur de vouloir trouver une seule carte comme guide, ou encore un seul type psychologique (MBTI, etc.) pour me tenir la main mais la réalité est que cette approche est suboptimale. Mais elle n’est pas seulement un peu moins bien, vraiment COMPLETEMENT inférieure. Une équipe de dix « Mat » serait-elle plus efficace que ces trois gars réunis ? La réponse est non et nous allons voir comment convoquer cette Dream Team en synergie.

Le Mat, c’est l’éclaireur que l’Empereur envoie suite au signal d’alarme levé par le Bateleur, celui qui va lever un blocage total qui bloque vos projets. Comment l’Empereur sait-il qu’il faut envoyer le Mat en reconnaissance ? Quand ce que fait le Bateleur est « bien » mais que malgré tout vous n’êtes pas satisfait. Car au fond c’est de cela qu’il s’agit, et non pas de la réussite « objective ». Par exemple, hier je me suis rendu compte que malgré mes efforts je vivotais dans un bourbier autour de ma zone de confort. Et j’ai noté cette leçon : trop opérer dans la zone périphérique fait converger inévitablement vers sa zone de confort et conduit donc au vide intérieur. Si votre rêve demande un bond dans l’inconnu et que vous le savez car quand vous y pensez vous êtes apaisé, alors allez-y. Pour être plus explicite, malgré une belle avancée dans un projet innovant et des contacts accrus avec les autres, je me sentais toujours mal à l’aise et insatisfait voire triste. Pourquoi ? Car – et c’est difficile à exprimer par des mots – au fond j’étais « coincé » dans ces relations. Je les vivais dans le contrôle. Meilleurs ou pas, ces contacts n’étaient pas « moi ». Et alors j’ai poussé, toute la journée j’ai improvisé et focalisé toute mon énergie vers mon rêve. En gros, la leçon du Mat c’est :

la meilleure façon de vivre votre rêve, c’est d’y sauter à pieds joints

L’approche du Bateleur elle est plutôt de méthodiquement mettre en place les pièces nécessaires à votre objectif. Le Mat commence à courir, le Bateleur ajuste sa foulée.

Le Bateleur est votre superviseur, votre coach. Il s’assure que vous faites bien son travail et s’appuie sur ce qu’il a déjà construit pour faire grandir votre édifice. Il est finalement une version journalière de l’Empereur. Dans l’action, il est l’ingénieur envoyé par l’Empereur pour construire sur la première conquête du Mat. Là encore, il est important de rester sur le Mat et ne pas trop rapidement se jeter dans les bras du Bateleur. Le Mat doit amasser du savoir, de l’expérience qui sera le matériel du Bateleur qui lui-même préparera les données agrégées pour l’Empereur. Je vous livre là une autre vision du problème : une vision savoir qui se résume dans cette maxime :

« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme » – Rabelais

La source du pouvoir est la connaissance, ou l’expérience qui est un terme aussi bien moteur qu’intellectuel. Et pour que cette science mène à quelque chose, il faut en avoir assez. Il vous faut assez d’action pour tirer des conclusions. Et je vous le dis tout simplement car je fais très souvent l’erreur de tout de suite revenir à l’intellectualisation et au jugement alors que je n’ai pas assez d’informations pour le faire. Si par exemple – comme maintenant – je me jette dans un inconnu en termes de socialisation (ce soir, c’est la première fois que je me suis excusé auprès de mon père – vous avez bien lu, je ne l’avais jamais fait après une colère/pique ou du moins je ne m’en souviens pas), je ne peux pas le faire en étant dans le calcul. Ou du moins pas dans l’action, le Bateleur se contente d’observer et de tirer des conclusions non définitives. Il ne va pas chercher à optimiser la longueur de foulée d’un débutant en athlétisme ou le carving d’un primo-skieur.

Pour revenir à la citation, que je n’ai pour l’instant pas vraiment éclairée, il s’agit ici d’un constat reconnu : l’apprentissage le plus efficace est la mise en pratique de la théorie. Ainsi, la science que vous amassez doit être à votre esprit lorsque vous agissez, vous devez être conscient de sa forme empirique. Et c’est pour cela que j’ai commencé mon post [Réalisation de soi] – Série sur la confiance en soi, le burnout et l’unité du moi, Introduction sur une diatribe contre le suivi aveugle de méthodes et conseils – souvent efficaces mais ce n’est pas la question – sans processus connexe d’intégration. Agir intelligemment et toujours plus efficacement, c’est s’approprier les outils et être conscient de leur valeur dynamique. Par exemple, j’ai parlé avec le Mat de ce processus qui fait que l’énergie dépasse la Raison, eh bien c’est un ressenti qui est typiquement la conscience du savoir. Je ressens concrètement ce moment où l’impulsion dépasse le cerveau.

Enfin, je m’égare, passons maintenant à la carte que j’ai oublié jusqu’à maintenant : la Tempérance.

La Tempérance – Le « Canal » de votre existence

Résultat de recherche d'images pour "la tempérance"

Je ne sais pas trop comment décrire le niveau auquel cette carte opère, dans une entreprise on parlerait d’une division transverse, enfin pas tout à fait….je dirais plutôt une division opérationnelle transversale. Si je devais prendre un schéma 3D, la Tempérance « traverserait » les trois autres cartes si on al regardait de dessus mais sans vraiment les toucher dans une vision 3D, elle serait au-dessus d’elles. En clair, elle les relierait. Et c’est pourquoi j’ai donne à cette carte le rôle de Canal ici.

En fait, dans une vision orientale, la Tempérance est en quelque sorte l’harmonie au sens abstrait mais très concret dans sa vision pratique. C’est le canal qui relie et aligne passé présent et futur. C’est aussi le canal qui vous connecte au monde. Pour prendre une image plus concrète, un trajet sur une carte nécessite de connaître votre point de départ, votre point d’arrivée et votre position actuelle. Mais pour que le chemin prenne forme, pour que vous le voyez, vous devez connecter ces points. C’est ce que fait la Tempérance.

En pratique, vous faites appel à cette carte quand vous doutez. Rappelez-vous le passé, votre parcours, vos joies , voyez vos actions présentes et votre futur rêvé/ambitionné. Vérifiez, visionnez à quel point ce parcours est cohérent. La Tempérance n’est donc pas l’Empereur, c’est vraiment l’agent de communication, la ligne qui relie points. Notez que cette conception est compatible avec la définition directe de la tempérance, pour connecter les points vous devez vous calmer, modérer le flux pour réparer son cours, lui assurer une nouvelle fluidité et un nouvel alignement. Dans une vision instantanée d’ailleurs, cette arcane se matérialise en une prise de recul qui n’a pas pour visée l’action (action au sens avancer vers un futur défini) mais le rétablissement du canal d’énergie, de l’harmonie. En clair, souvenez-vous en même-temps pourquoi vous êtes là et comment où vous êtes peut vous emmener là où vous voulez aller. Car si vous oubliez un de ces éléments, vous êtes par définition perdu (imaginons que vous savez avoir marché tout droit vers l’Est mais avez oublié par où vous avez commencé, comment vous repèrerez-vous sur une carte ? Vous aurez une infinité de trajets à étudier).

Résumé opérationnel

Je vous quitte sur ce résumé opérationnel :

  • Convoquez l’Empereur pour vous rappeler vos objectifs de vie ou à long terme, pour extraire de votre expérience votre besoin fondamental pour avancer
  • Convoquez le Bateleur quand vous avez besoin de synthétiser vos compétences en une action réfléchie, pour superviser la mise en place de votre programme journalier, pour raffiner vos outils
  • Convoquez le Mat quand vous sentez que « quelque chose cloche » et pour se jeter à pieds joints directement dans votre rêve afin de développer de nouveaux schémas de pensée quand tous vos efforts raisonnés et contrôlez échouent à vous satisfaire (le Mat, c’est votre Joker). Le Mat c’est aussi celui qui essaie des méthodes non conventionnelles pour avancer, par exemple comment aurais-je pu me douter qu’une seule phrase d’une petite chanson de variété aurait provoqué la production d’un tel article et l’atteinte d’un nouveau niveau de conscience dans mon objectif de vie ?
  • Ne perdez jamais le Canal, rappelez-vous toujours pourquoi vous faites ce que vous faites et comment ce que vous faites peut vous mener à votre objectif

Et surtout j’insiste sur ce Mat qui a souvent mauvaise presse, les deux autres étant plus reconnus, convoquer le Mat c’est prendre de l’avance sur son rêve en le vivant directement en doublant l’effort conscient. Le Mat en pratique, c’est doubler l’effort sans se poser de questions. Je trouve que je suis coincé dans la conversation ? Je me force à parler sans même savoir ce que je vais dire. Et ce faisant, je peux voir ce qui fait que je n’ai pas encore atteint de rêve. Ces trois cartes, c’est une équipe.

Ces trois cartes, c’est une méthode de travail et aussi une science consciente. Car une méthode est riche si elle est consciemment vécue tout le long du processus d’apprentissage jusque dans l’action.

Allez donc, appropriez-vous ce contenu qui est lui-même d’une certaine façon une synthèse de beaucoup de pratique consciente de nombreux autres contenus que je pourrais même pas tous citer tant il y en a. La richesse vient du changement de perspective autant que de l’information elle-même. Osez avancer, tout ce que vous faites est une opportunité. Une opportunité d’aller plus loin si vous allez dans la bonne direction, de vous rediriger si vous vous êtes trompés.

A la prochaine donc !

 

Un commentaire sur “Comment agir ? – La Dream Team du domaine vue par le Tarot et le canal temporel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s