Une semaine pour reprendre confiance en soi et en l’avenir – Jour 5 Synthèse et motivation

Voici donc la fin du voyage, le dernier jalon de cette semaine que je quitte avec nostalgie et presque une tristesse. J’ai presque envie de pleurer et c’est normal, car après tout j’ai remué la merde, MA merde (:p). A ce stade, vous devez sans doute être fatigués, et c’est normal, vous n’avez fait que poser les bases d’un nouveau départ. C’est ensuite l’expérience de la vie et le suivi de votre nouveau départ qui fera le travail de transformation. L’objectif de cette semaine était de faire un point sur votre parcours afin d'(éventuellement clore) un chapitre de vie et repartir confiant sur votre nouvelle voie, sur votre nouvel élan.

Attention donc à ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier, ce n’est pas parce que cette cure n’a pas eu un effet magique et immédiat qu’elle était inutile. Il faudra fréquemment faire le point et vous remémorer les éléments que vous avez mis en place pour ne surtout pas que cette situation se reproduise.

Car chaque jour est un nouveau départ, ce qui est à la fois une des forces de la vie mais aussi son plus terrible poison : se remémorer le pourquoi et le comment sont indispensables.

Et comme je vous l’ai dit, les petits principes sont des locomotives, le détail de ce qui les a engendré peut maintenant dormir dans le passé. Comme dans Le Labyrinthe, vous êtes sortis du « Bloc », lieu sécurisant avec son clan et ses habitudes, mais où les horizons sont fermés.

Le but de la session d’aujourd’hui est de clore le chapitre et de produire les documents qui vous permettrons de toujours vous rappeler ce que vous avez tiré de cette semaine. C

Avant de commencer, je rappelle le plan :

  • J1 (lundi) : image du Monde, passé, présent, avenir, ma mission et mes objectifs
  • J2 (mardi) : relations sociales
  • J3 (mercredi) : le travail, carrière
  • J4 (jeudi) : bien-être et réenchantement
  • J5 (vendredi) : synthèse, remotivation et finalisation du tableau

Les objectifs d’aujourd’hui :

  • La finalisation de l’image du Monde, ou comment mon parcours a fait de moi « la personne forte, sage et plus expérimentée que je suis maintenant »
  • La production de documents pour vous souvenir et transformer votre vie vers un nouvel horizon qui – je le souhaite – est plus clair désormais

Le programme d’aujourd’hui est assez court mais il va falloir faire du travail de dactylo.

I – Finalisation de l’image du monde – « Comment mon parcours a fait de moi la personne forte, sage et plus expérimentée que je suis maintenant »

1) Rétrospective du parcours de la semaine

Il est important de retourner aux origines, au début de cette semaine. Où en étiez-vous alors et où avez-vous abouti ? Remémorez-vous  (l’écrit est alors très utile) les phases et leçons importantes de votre semaine. Vos problématiques ont-elles été réglées ? Peut-être pas, les miennes non plus. Mais la différence c’est que j’ai répondu à mes soucis d’hier et listé un certain nombre de principes (que j’ai écrits en rouge dans mes écrits) qui me permettront – je l’espère – d’aborder la période avec de nouveaux outils et une nouvelel approche.

Par exemple, moi, je me rappelle que j’avais commencé la semaine avec du micro-management de tous mes problèmes, maintenant j’ai appris à prendre du recul et relativiser, à me placer comme présent dans mon environnement.

Clôturez cette période, proprement.

2) L’image du Monde

Reprenez littéralement le titre :

« Comment mon parcours a fait de moi la personne forte, sage et plus expérimentée que je suis maintenant »

En vous remémorant tout ce que vous avez écrit, vos qualités, vos forces, clôturez cette période et essayez de basculer votre perspective du verre à moitié vide au verre à moitié plein. Jusqu’ici, nous avions abordé le passé comme un problème, en tout cas le passé récent (le passé ancien étant un allié). Mais ce n’est pas vrai et pour cette première raison : ce passé vous a emmené ici.

Si vous voulez de l’inspiration, vous pouvez suivre par exemple cette anaphore : « Plus fort[e] parce que… ». Visualisez votre parcours, réconciliez le passé, le présent et le futur. En quoi ce présent est la suite logique de votre passé et finalement une étape nécessaire, en quoi il aidera votre futur ? Par exemple, plutôt que de voir mon état actuel comme un échec, je l’ai noté comme une période d’indécision qui montre bien la complétude de mon parcours. J’ai relativisé en me rappelant que ma situation est davantage due à une conjecture qu’une absence d’efforts de ma part. Je me suis rappelé toutes mes réussites, mes gloires.

Notez le, finissez par « Bravo ! ». C’est votre premier document.

II – Documents pour le souvenir, pour vous accompagner dans votre nouvelle étape (et votre nouveau combat)

Comme je vous l’ai dit, une semaine ne peut pas avoir un effet « magique ». Elle l’a eu  réalité mais pas à ce point là de tout transformer et de vous apporter le bonheur. Sinon, vous ne seriez pas là à vous livrer à cette grande semaine. Quelques heures sur un coin de table auraient suffi.

Il est donc important de produire du matériel efficace et synthétique. Utilisez les SmartArt si vous utilisez Word (ou équivalent), le centrage et les façons de mettre en avant. Vos plaquettes doivent être efficaces, coupés là où il faut.

Ajoutez ou retirez les documents qui sont pertinents pour vous. Voici les miens :

  • L’image du Monde – Complétude et réussite

Vous l’avez déjà écrit dans le paragraphe précédent. N’oubliez pas la mise en page, elle compte. Essayez de le faire tenir sur une page.

  • Memento principes et conseils

Ce feuillet maximum recto/verso est un guide général pour votre quotidien.

Notez les axes principaux de vigilance qui étaient vos axes primitifs, sur un SmartArt. les miens : 1) Retrouver mon unité 2) Combattre le stress et l’anxiété 3) Réparer mon cerveau.

Ensuite les quatre principes fondamentaux en SmartArt hiérarchisé TITRE – Détail : 1) Focalisation et effort – Faire à plein, dans le présent pour ne pas confirmer une mauvaise image de soi 2) Augmenter l’effort, pas l’objectif – Faire le mieux possible plutôt que d’étirer dans le cycle infernal de la compensation 3) Ne pas remplir l’espace – Si on est perdu, se recentrer 4) Le « Moi » surplombe les objets – Les objets sont des constantes sur lesquels je m’appuie avec pertinence et sert selon les modalités émises. ; Le moi est toujours le même, jamais aliéné par les objets qu’il traverse.

L’objectif final, une phrase. Le mien : « Le bonheur d’oser, de prendre les choses en mains avec assurance »

Mon Ikigai, mon moteur et talent principal (déterminé au jour 1).

Enfin, les principes et leçons à ne pas oublier en bullet point voire images. Ils sont issus de tous vos travaux, par exemple chez moi « Maintenir ses relations, ne pas les fermer », « L’agitation ne comble pas le vide », « ne pas laisser l’avenir se brouiller », etc.

  • Memento thématique – si besoin (moi : relations sociales)

Il porte sur votre thématique principale. C’est une fiche similaire à la précédente.

  • BONUS – Pourquoi tu es cool X

Si vous aviez réalisé ce travail en jour 2, notez le. Il se rédige de a façon suivante : portrait du mec cool avec anaphores « Un mec cool, c’est … » puis de la phrase « Ce mec cool, c’est moi, ce qui que je serai »+[ce que vous voulez]. Une page si possible, tout le texte centré.

  • Mes réussites – Quand j’ai réalisé l’impossible

Listez vos plus grandes réussites que vous croyez initialement impossibles. Et a chaque item, introduisez en gras, au milieu et bien mis en avant : « Je l’ai fait ». En bas, j’ai noté « Si tu crois que tu n’en es pas capable, relis ces mots, ils sauront te rappeler que tu peux le faire ! ».

  • Ma vision du futur

Celui-ci est manuscrit. Vous posez les bases du futur, du « vous ». Vous écrivez un serment (que vous suivrez).

===

Voilà, c’est tout !

Ou non, ajoutez également à votre quotidien des petites chose spositives. Pas trop, sinon vous serez surmenés. Par exemple, moi, j’ai ajouté un exercice trouvé dans le livret My Serenity délivré gratuitement à Val Thorens (co-écrit par un médecin) : écrire tous les jours les points positifs de ma journée, ses points négatifs et mes (éventuels) petits succès. Ensuite soulignez les points positifs, que vous essaierez de rendre plus nombreux, les plus importants (trois par exemple) et essayez d’y penser avant de dormir. Tous les jours.

J’espère que ce travail vous aura aidé. Sinon, il faudra suivre une autre voie.

Et n’oubliez jamais que le bonheur se trouve dans le présent, ce sont les expériences qui le feront, aucun travail de ce genre. Ces travaux, ce seront des terreaux pour sortir d’une impasse ou retrouver la foi.

Bonne chance, vous pouvez y arriver. Ne regardez plus en arrière, maintenant, c’est la terre brulée.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s